Etreassure.fr » Mon assurance » Plafond assurance-vie : quel est le plafond des assurances-vie ?

Plafond assurance-vie : quel est le plafond des assurances-vie ?

Les assurances-vie sont des options qui sont très prisées par les souscripteurs français, ces souscripteurs sont de tout âge et de toutes les professions, et il ont tous des objectifs différents, mais les assurances vie restes des options qui les attirent tous malgré leurs différences.

Ceci dit, les assurances-vie sont aussi un secteur qui est la cible de plusieurs rumeurs, idées reçues, et de compréhension approximatives, comme celle liées à la présence d’un plafonnage maximum pour les assurances-vie.

Que les choses soient alors bien claires, il n y a aucun plafond quant aux capitaux que l’on peut placer dans une assurance-vie, cependant il faut savoir qu’il existe d’autres plafonds.

Les plafonds d’assurances vie liés à la fiscalité :

Il existe un article réglementant les assurances-vie qui fait qu’il y ait un seuil défini plafonné à 150 000 euro pour pouvoir calculer la fiscalité.

Ceci veut dire que même si l’assurance vie n’est pas du tout plafonnée en question de capitaux, il existe quand même quelques restrictions qui ont trait avec la fiscalité que l’on peut également considérer comme étant des plafonds.

Vous pouvez donc placer autant de capitaux que vous voulez mais il faut prendre en considération quelques cas comme :

  • Les primes qui sont versées sur votre assurance vie sont l’objet d’une réduction d’impôt, cette réduction est appelé une prime d’épargne et elle est plafonnée à 1525 €; par an et par foyer fiscal avec un rajout de 300 €; par enfant à charge.
  • Les intérêts que vous allez pouvoir percevoir sur vos capitaux, si toutefois ils ne sont pas sujet à une exonération, sont à imposer sur l’impôt sur le revenu.
  • Les même intérêts sont aussi sujet à être soumis à ce qu’on appelle les prélèvements sociaux qui ont un taux de 12.3 %.

Les plafonds de l’assurance vie après 70 ans :

Pour faire transmettre votre patrimoine, aucune méthode ne vaut celle de votre souscription à une assurance vie, cependant les choses changent et ce relativement à votre âge.

En ce qui concerne vos activités en tant que souscripteur n’ayant pas dépassé l’âge de 70 ans, toutes les sommes que vous avez pu verser sur vos contrats avant cet âge là sont imposables lors de leurs transmission et ce dans la limite d’un plafond fixé à 152 00 euros, une somme qui est reçue par chaque bénéficiaire désigné.

Ceci dit, les versements qui auront lieu après l’âge de 70 ans sont quant à eux sujet à tout un autre abattement qui est lui de 30 500 euro par souscripteur.